img267.jpg
 

ACTUALITÉS

BLOG

 

Retrouvez toutes les actualités, comptes-rendus, fiches pratiques et techniques de France Kyudo sur notre blog.

Stage des 20 et 21 août 2022 au centre de la Falaise Verte


Compte rendu stage des 20 et 21 août 2022 au centre de la Falaise Verte avec Tomoko Shimomura sensei, renshi 5e dan, et Charles Louis Oriou sensei, kyôshi 6e dan.

À la Falaise ce n’est pas qu’un stage, c’est tellement plus.

Pour beaucoup, nous pratiquons dans des gymnases que nous transformons en dôjô, le temps de notre pratique, mais ces gymnases sont empreints de toutes les autres activités qui peuvent s’y passer. Cependant, le dôjô de la falaise verte n’est empreint que de kyûdô et de zen depuis maintenant 35 ans et ça se ressent.


Nous logeons sur place, dans un centre zen, à coté de moines résidents et cela implique des responsabilités.

En arrivant le vendredi soir, le dôjô est ouvert, ce qui permet de se familiariser avec le lieu et arriver serein le samedi matin.

Il faut préparer le dôjô, partie très importante de la préparation mentale pour la séance. Mouiller le sable de l’azuchi, mettre les mato, passer le râteau, ouvrir les portes vers l’azuchi, passer le balai et, enfin, ouvrir son arc. Tout ça dans les meilleures conditions de respiration apprises lors des méditations zazen du matin.


Pour le stage, nous avons d’abord eu la chance d’assister à un magnifique yawatashi d’ouverture réalisé par Tomoko Shimomura sensei.


Il n’y avait pas de thème précis pour ce stage, alors nous avons tout revu, quel programme ! L’idée était de se prendre en photo et de se filmer par groupe de 3 ou 4, en mélangeant les dôjô de provenance, et se corriger les uns les autres. C’est une véritable bonne idée, la mixité des façons de communiquer et d’apprentissage est extrêmement bénéfique.

Après le hitote gyôsha de présentation, nous nous sommes divisés en groupes et avons travaillé le taihai et la technique de tir.


À la reprise après la pause du midi, nous avons refait des sharei et de nouveau travaillé en groupes avec un penchant pour davantage de tirs alors que le matin était peut-être un peu plus porté sur le taihai.

Nous clôturons cette journée à 18h, et à 18h30 il faut être prêt pour le repas.

Le dôjô, quant à lui, reste ouvert, permettant le tir libre et la possibilité d’avoir des conseils de Tomoko Shimomura sensei.

L’heure est venue de fermer, il faut alors refaire l’azuchi notamment en bouchant les trous des flèches, nettoyer et fermer les portes.

Dimanche matin est passé à une vitesse folle, nous avons commencé par un joli mochi mato sharei à 5, quel courage !


Ensuite, nous avons continué de travailler en groupes puis les derniers sharei sont passés et nous avons clôturé le stage, laissant place à un taikai organisé l’après-midi.

En conclusion, ce stage était riche et fort. Beaucoup d’éclaircissements ont été apportés aux participants, notamment sur le taihai, nous aidant, pour notre future pratique, à pouvoir donner le meilleur de nous-même et montrer toute la beauté du kyûdô.

Merci infiniment pour ce temps précieux.






Le dimanche après-midi a été réservé au taikai homologué CTKyudo GS.

Nombres de participants : 14

Nombres de CTK : 2

Nombres de club : 9



Résultat :

1. Catherine Chevalier (AKSEL) 8/12

2. Charles-Louis Oriou (ALK) 5/12

3. Thierry Ulrich (TNK) 5/12






La place de deuxième a été départagée entre trois tireurs par la méthode enkin.

Un nôsha (tir de clôture) a été réalisé par Catherine avec deux kaizoe, Tomoko et Christian.

Un grand merci, à tous ceux qui se sont déplacés pour assister à ce magnifique stage en août !