top of page
img267.jpg
Post: Blog2 Post

ACTUALITÉS

BLOG

 

Retrouvez toutes les actualités, comptes-rendus, fiches pratiques et techniques de France Kyudo sur notre blog.

Premier stage du « Certificat Fédéral d’Enseignement Bénévole (CFEB) Kyûdô»

Dernière mise à jour : 16 déc. 2022


Le premier stage du « Certificat Fédéral d’Enseignant Bénévole (CFEB) Kyudo » s’est tenu les 19 et 20 novembre 2022 au kyûdôjô national de Noisiel. Il était encadré par Laurence Oriou sensei, kyôshi rokudan, Claude Luzet sensei, kyôshi rokudan, Charles-Louis Oriou sensei, kyôshi rokudan, et Régine Graduel sensei, renshi rokudan.


Il s’est ouvert, avec beaucoup d’émotions, par un yawatashi réalisé par Laurence Oriou sensei, ite, Claude Luzet sensei, daiichi kaizoe, Charles-Louis Oriou sensei, daini kaizoe.


Les 15 participants, de grades allant du 2e au 5e dan, étaient originaires de 12 dojos provenant des 5 Commissions Territoriales (CTKyudo).


Ce stage inaugurait la nouvelle formation du CFEB, mise en place par le Département Technique National (DTN) Pôle Enseignement. Cette formation vise à apporter aux kyûdôjin en situation d’encadrement dans leur club un socle de connaissances conçu autour de 4 axes (santé et sécurité, culture, technique, pédagogie) ainsi que de vérifier certaines compétences techniques (tirs de tournoi, tirs de cérémonie, matériel).

Le programme alternait épreuves techniques et séquences pédagogiques.

Les épreuves techniques ont commencé avec une présentation du kyôgi no maai (rythme de tournoi) en groupe de 3 personnes (rissha et zasha) le samedi après-midi. La seconde épreuve était un tir de cérémonie (yawatashi ou hitotsumato sharei), le dimanche matin. Pour chacune de ces épreuves, le type de sharei et la position de chacun étaient tirés au sort, et un espace dédié au retour d’expérience tant des encadrants que des participants.

Les séquences pédagogiques, préparées préalablement à l’aide de documents rédigés par le DTN Pôle Enseignement, étaient au nombre de 5 :

• Préparer et dérouler une séquence pédagogique, en groupes de 3 personnes encadrées par un enseignant

• Prendre la parole en public.

• Travailler en miroir.

• La posture de l’enseignant.

• Les gestes pédagogiques essentiels aux débutants.

Chacune de ces séquences ou de ses sous-séquences comportait 5 phases : explication théorique, démonstration par l’enseignant, mise en pratique par les apprenants, corrections éventuelles, et enfin retour sur l’expérience.

Ces feed-back étaient d’autant plus intéressants pour les participants, qu'en situation d’enseignement, il n’est pas toujours facile de savoir quoi mettre en avant. Dire ce qui est bien, et relever les points de travail adaptés à chaque apprenant sont des exercices plus difficiles qu’il n’y paraît.

Ils n’étaient pas moins utiles pour l’équipe encadrante. En effet, le CFEB Kyudo, fruit de nombreuses années de réflexion et de travail, continue de se construire pour partie à travers les retours d’expérience de ce pilote 2022-2023.

En dehors du cadre du CFEB, ce stage aura peut-être aussi fourni quelques thèmes de travail (autour des tirs de cérémonie) pour les prochains stages fédéraux organisés par l’ALK, voire d'autres clubs.

En tant que participants, une fois passé le stress de l’entrée dans de ce stage, très vite nous avons ressenti la joie du tir partagé avec les membres de nos sharei. Peu à peu se sont ajoutés à cette joie, de nouvelles émotions. Le plaisir de découvrir et d’expérimenter une riche palette d’outils. Le bonheur de creuser notre pratique dans une atmosphère constructive et bienveillante. Et enfin la gratitude pour l’immense travail réalisé par les encadrants et les membres de la cellule DTN Formation & Pédagogie du pôle Enseignement.

Notre motivation première en suivant cette formation est sans aucun doute l’envie de partager avec les

pratiquants actuels et futurs cette magnifique voie qu’est le kyûdô, et faire de notre mieux pour transmettre ce que nos senpai nous ont si généreusement legué.

Ce premier stage, à travers les expériences vécues, la découverte de nouveaux axes d’amélioration personnels et l’étude de différents outils pour y parvenir, a déjà fourni de solides appuis sur lesquels baser nos enseignements. Les belles émotions partagées durant le stage leur ont donné vie, en les affermissant et les enrichissant.

Ces nouvelles compétences alliées au plaisir de la pratique partagée seront, j’en suis convaincu, un

puissant moteur pour la réussite de ce cursus. Belle vie au « CFEB Kyudo » !


Yann Quémard

Comments


bottom of page